mardi 14 mai 2019

Vaccins anti-papillomavirus. Un article de ParisMatch accuse les « 15 » médecins et pharmaciens indépendants d’« antivax convaincus » et de « terroristes » : Réponse à la direction de ParisMatch


Docteur Amine UMLIL
Pharmacien des hôpitaux, praticien hospitalier
Unité de pharmacovigilance
Coordination des vigilances sanitaires
Centre territorial d’information indépendante et d’avis pharmaceutiques (CTIAP) : http://ctiapchcholet.blogspot.com/
Centre hospitalier de Cholet
Maine-et-Loire

À

Madame ou Monsieur le directeur de la rédaction de ParisMatch


Objet : Votre article litigieux publié, sur votre site, le 13 mai 2019


Madame, Monsieur,



Le 30 avril 2019, vous avez publié un article sur votre site internet sous le titre « Vaccins anti-HPV : 15 médecins dénoncent les risques des conflits d’intérêts ». Cet article est signé de votre journaliste : Madame Vanessa Boy-Landry. Cet article renvoie notamment au document élaboré par ces « 15 médecins ». En ma qualité, ci-dessus mentionnée, je suis l’un des signataires de ce document qui répond aux « 50 sociétés savantes » et demande un « moratoire » ainsi qu’une « commission d’enquête parlementaire ».
D’ailleurs, en se fondant notamment sur des documents produits par les autorités ad hoc elles-mêmes, sur les conclusions de la revue indépendante Prescrire, et sur les dispositions du Code de la santé publique, le CTIAP du centre hospitalier de Cholet n’a pas attendu l’élaboration de ce travail des « 15 » pour réagir. Sur son site, il a publié notamment deux articles en date du 21 mars 2019 et du 27 mars 2019. Le 6 mai 2019, le CTIAP a publié aussi la lettre destinée à l’Agence régionale de santé (ARS) et au Rectorat de Guyane dans le cadre de l’« expérimentation » en milieu scolaire de ces vaccins. En outre, depuis le mois de janvier 2019, le CTIAP a annoncé l’organisation de la quatrième réunion d’information indépendante destinée au public comme cela a été annoncé notamment par Ouest-France. Celle-ci porte justement sur le thème suivant : « Le vaccin GARDASIL® permet-il de prévenir le cancer du col de l’utérus ? Quel est le rapport bénéfice/risque du GARDASIL® ? ». La réunion est prévue dans quelques jours : le 23 mai 2019 au centre hospitalier de Cholet.
Or, le 13 mai 2019, un nouvel article vient d’être publié sur votre site sous le titre « Tout justifie de recommander le vaccin Gardasil contre les papillomavirus ! ». Cet article aurait été rédigé par un certain « Dr Philippe Gorny ».
N.B. : Ce dernier serait aussi l’auteur de votre précédent article intitulé « Fake news médicales : Agnès Buzyn tire la sonnette d’alarme » ; article qui ne semble plus consultable sur votre site : supprimé ? Si oui, par qui et à la demande de qui ?
Dans votre dernier article litigieux du 13 mai 2019, ci-dessus indiqué, les « 15 médecins » sont qualifiés notamment de :

« antivax convaincus » ;

« (…) antivax. Ces derniers, en vérité, sont des terroristes qui n’en ont pas l’air. » ;

Etc.

Ces qualifications contrastent avec celles attribuées par notamment d’autres médias à ces mêmes « 15 médecins ».
Il y a lieu de se demander comment votre rédaction a pu laisser publier de tels propos infondés.
Ces graves accusations, injustifiées, et tenues publiquement, ne peuvent que porter atteinte notamment à l’honneur et à la réputation. Elles portent également atteinte au CTIAP et au centre hospitalier de Cholet.
Par la présente, et indépendamment de l’opportunité d’un dépôt de plainte qui est en cours d’étude, je vous demande, dès à présent, de bien vouloir tirer les conséquences d’un tel dérapage, et c’est peu dire ; en commençant d’abord par présenter des excuses publiques.
Dans l’attente,
Je vous prie de bien vouloir recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Amine UMLIL








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire